Nous livrons du Canada, des États-Unis et de l'Europe pour mieux vour servir!

PÉNICAUD Éric

PÉNICAUD Éric

Oeuvres en tant que compositeur: 18

Oeuvres en tant qu'arrangeur: 0

Description

Éric Pénicaud (1952), compositeur, guitariste et improvisateur. Dès l’âge de 7 ans, issu d’une famille de culture (étroites relations avec Ricardo Viñes, Pablo Casals, Ravel, Fauré, et même le vieux Brahms…), il commence à étudier la guitare, s’intéressant d’abord au classique (cours avec Narciso Yepes par exemple) et au flamenco. Son évolution l’amène ensuite également vers le jazz, puis vers la découverte des musiques que l’on appelle aujourd’hui «ethniques». À 19 ans, décision de quitter Paris (pourtant incontournable à l’époque!) et tout ce luxe culturel, pour une vie plus dépouillée, en plein cœur de la Provence. Intense travail de perfectionnement avec René Bartoli, puis avec Leo Brouwer, Abel Carlevaro… et, pour le flamenco, Manolo Sanlucar. Il se produit en concerts classiques – seul ou en formation de musique de chambre –, ou flamencos (organisés par exemple par Robert Vidal; ou avec des amis gitans comme Juan Carmona). Il improvise souvent aussi, avec des jazzmen comme Larry Coryell, Jaco Pastorius, Barre Phillips…. Cet éclectisme foisonnant permet paradoxalement un recentrage, celui de la composition, pour laquelle il a été guidé à ses débuts par son oncle Stéphane Caplain. Il se laisse aussi guider par la mer, le vent, les étoiles comme le préconisaient Debussy et Ohana : il parcourt la Méditerranée en voilier durant des années (plus tard ce seront tous les océans en cargo). Et surtout, durant tout ce temps, il approfondit encore et encore l’écriture des maîtres anciens et modernes (depuis Machaut… jusqu’à Stravinsky, Bartók, Messiaen, Ohana…). Son itinéraire musical est indissociable de l’art de vivre qu’il a choisi, loin des mondanités urbaines, près de la nature, du grand large. Malgré cet éloignement, il obtient, de 1984 à 2002, huit Prix Internationaux de Composition – Martinique, Japon, Italie. L’œuvre d’Éric Pénicaud est jouée par de grands guitaristes, tels que Gérard Abiton, Roberto Aussel, Tania Chagnot, Arnaud Dumond, Roland Dyens, Eric Franceries, Sébastien Llinares, le Quaternaglia brazilian Guitar Quartet, Gaëlle Solal, Yiannis Andronoglou (Grèce), Shin-Ichi Fukuda et Gen Matsuda (Japon), Marco Tamayo (Cuba), Giulio Tampalini et Alberto Vingiano (Italie), Fabio Zanon (Brésil)… Elle est étudiée dans les Conservatoires, Concours et stages, dans plusieurs pays d’Europe, ce qui amène Eric à y donner master-classes et conférences… Elle est diffusée sur les grandes radios françaises et internationales… Une œuvre singulière, simultanément multicolore et unifiée, contemplative et charnelle, d’une homogénéité partout reconnue et saluée, par de nombreux compositeurs (Brouwer, Campo, Dusapin, Escaich, Fénelon, Hersant, Ohana…), divers grands interprètes hors guitare (le flûtiste P.-Y. Artaud, le percussionniste J.-P. Drouet, l’altiste G. Knox – ancien membre du Quatuor Arditti et de l’Ensemble Intercontemporain –, le chef d’orchestre D. Oren…), des guitaristes et pédagogues (J. Bream, A. Carlevaro, A. Ponce…), d’éminents ambassadeurs d’autres musiques qu’il a aussi longuement pratiquées (J. Pastorius, L. Coryell, J. Carmona…), et également – car elle va bien au-delà – par des poètes (C. Bobin…), des écrivains (E. Orsenna…), ou encore des peintres-marins (T. Lamazou), des scientifiques-penseurs (B. Cyrulnik, H. Reeves)… Son travail vise à libérer la guitare des créneaux musicaux dont elle demeure souvent captive, ainsi qu’à assurer sa présence au coeur de la musique d’aujourd’hui et de demain. Il cherche également à favoriser l’intégration de la guitare à la musique de chambre (il a écrit pour une trentaine d’autres instruments), et à la musique orchestrale (Concerto). Ses œuvres sont gravées sur cinq CDs préfacés par Leo Brouwer, Larry Coryell, Arnaud Dumond, Alberto Ponce. La critique française (Diapason, Le Monde de la Musique, Classica-Répertoire, Les Cahiers de la Guitare, Guitare Classique…) et internationale (Classical Guitar, U.K. / Gendai Guitar, Japon / Guitar Review, USA / Seicorde, Italie…) a réservé à ces disques un accueil élogieux. Il est invité dans de nombreux festivals, ainsi que dans les jurys de Concours Internationaux (René Bartoli, Carpentras, Alessandria – Composition et Interprétation – , Antony...). Sa musique est à présent jouée sur les cinq continents. Il vit actuellement au bord de la Méditerranée (partagée plusieurs années avec un coin perdu du Nord Martinique, où vécut quelque temps Gauguin également…). Si l’on inclut les Productions d’OZ, Éric Pénicaud a déjà publié une cinquantaine de pièces chez plusieurs grands éditeurs (France, ainsi que Allemagne, Argentine, Biélorussie, Italie et Japon…).

Oeuvres de l'artiste