Nous livrons du Canada, des États-Unis et de l'Europe pour mieux vour servir!

Retour

ProduitsPartitions pour guitareGuitare seuleViolão do Brasil

Violão do Brasil
  • MP3

Violão do Brasil

Compositeur: PÉNICAUD Éric

DZ 237

Intermédiaire

ISBN: 2-89500-122-7

Guitare seule

8 p.

  • Trois formats s’offrent à vous pour vos achats.

    Livre : La version papier de nos éditions, qui vous sera expédiée par la poste à partir du point de distribution le plus près de chez-vous.

    PDF : La version électronique et téléchargeable sous forme de fichier PDF. Ces fichiers sont encodés avec une entête à votre nom et leur ouverture requiert un mot de passe.

    PDF Extra : Cette version vous permet d’imprimer autant de copies que vous en avez besoin pour vos ensembles musicaux. Requiert aussi un mot de passe lors de l’ouverture.

Description

Les éditions canadiennes viennent d'éditer cette piéce écrite en 1987, contrastée du point de vue des caractéres et des tempi, logiquement bâtie et qui ne tombe jamais dans la facilité. Les mots-clés pour la désigner pourraient étre «rythme» et «couleurs» : en effet, les incessants changements de mesures construisent des phrases soigneusement liées et pas du tout torturées comme on aurait pu l'imaginer. D'autre part, les frottements du type octaves diminuées ou septiémes augmentées confèrent â l'ensemble une unité â laquelle l'oreille s'habitue avec plaisir. La seconde partie est la porte ouverte sur une improvisation facultative, hommage explicite au dédicataire Roland Dyens. Même si le titre évoque le Brésil, il ne faut pas s'attendre â un nouveau remake de MPB : il s'agit simplement d'une élaboration dans un langage contemporain, de l'image que se fait le compositeur français Eric Pénicaud d'une «guitare du Brésil». (Ubiratã Kozlowski, Les cahiers de la guitare, 2e trimestre 2002) A short (3' 20«), single movement piece with a repeated alternation of two contrasting types of material. The work opens with a repetitive and rapidly lilting rhythmic'dance' which features some taxing but natural sounding metric trickery: 9/16, 2/8, 6/16, 2/8 etc. Loosely in the key of G, the harmonic world is a strange mixture of tonality and chromaticism which grew on me as I played and definitely made a lot more sense when played up to tempo. A repeated and much slower colouristic section follows, though the harmonic soundworld essentially has the same character. This is a much more temporally flexible section and finishes with a possible improvisation, to be undertaken 'only if the spirit that sustains the latter [material] is respected'. One assumes that considering this is the only guide to the performer, s/he could either simply make it up of the cuff (very difficult and requiring considerable extemporisatory skills), or study the original and semi-improvise a cadenza. Since Penicaud has largely composed the work from a chord sequence, unlocking this key would bring the best results. Carrying straight on the opening dance returns, with some variations, and the work finishes with a contracted version of the slower section. Overall, Violao do Brasil is a vivacious if brief 'fantasy', of a toughish intermediate standard, didactically useful and possibly more so. (Geoff Cox, Classical Guitar, 9/2000)

Vidéos

  • Nom du vidéo

Autres suggestions