Nous livrons du Canada, des États-Unis et de l'Europe pour mieux vour servir!

Retour

ProduitsAutres produitsOuvrages théoriques et livresLe musicien stratégique

Le musicien stratégique

Le musicien stratégique

Compositeur: BOUCHER Mathieu

DZ 2380

Facile

ISBN: 978-2-89737-297-2

Ouvrages théoriques et livres

Affiche géante de 3’ x 3’ (90 cm x 90 cm)

  • Trois formats s’offrent à vous pour vos achats.

    Livre : La version papier de nos éditions, qui vous sera expédiée par la poste à partir du point de distribution le plus près de chez-vous.

    PDF : La version électronique et téléchargeable sous forme de fichier PDF. Ces fichiers sont encodés avec une entête à votre nom et leur ouverture requiert un mot de passe.

    PDF Extra : Cette version vous permet d’imprimer autant de copies que vous en avez besoin pour vos ensembles musicaux. Requiert aussi un mot de passe lors de l’ouverture.

Description

Aussi disponible : Le petit musicien stratégique

Le musicien stratégique : résultats de recherches scientifiques portant sur le travail instrumental des musiciens et suggestions concrètes pour leur application par Mathieu Boucher

 

Pourquoi un tel produit?

Une prestation musicale peut durer quelques minutes seulement ou deux heures tout au plus mais, dans tous les cas, elle est pour un musicien le résultat d’innombrables heures passées seul, dans un studio, avec son instrument et une partition. Puisqu’une prestation ne dure qu’une infime fraction du temps qui fut nécessaire pour la préparer, ce moment peut autant aboutir à une grande réussite qu’à une grande déception. Par contre, la solution envisagée par plusieurs musiciens à une prestation décevante est trop souvent de travailler plus plutôt que de travailler mieux.

 

D’où proviennent les recommandations formulées?

J’ai entrepris, il y a quelques années, un doctorat en didactique instrumentale à l’Université Laval pour lequel je me suis intéressé au sujet de la qualité du travail instrumental des musiciens. Mon premier travail a été de recenser dans la littérature scientifique des résultats de recherche portant sur ce sujet. Après avoir constaté ce que la science pouvait apporter aux musiciens, ma première réaction fut de me dire que j’aurais souhaité avoir accès à ces connaissances alors que j’étudiais moi-même en interprétation. Par la suite, mes découvertes m’ont poussé à vouloir transmettre aux musiciens ce savoir qui existe, mais qui n’est pas encore largement diffusé. C’est pourquoi j’ai mis sur pied un atelier-conférence où je vulgarise des résultats de recherches scientifiques pouvant aider les musiciens à mieux travailler et, par conséquent, à tirer de meilleurs résultats des nombreuses heures passées à travailler leur instrument.

J’ai offert cet atelier à de multiples reprises au cours des dernières années et j’ai dû l’adapter pour le présenter à des musiciens avancés, à des professeurs, à des élèves adolescents ou encore à des parents d’élèves non-musiciens qui souhaitent quand même aider leur enfant à la maison. Ces nombreuses rencontres m’ont convaincu que les musiciens ont soif de nouvelles méthodes pour mieux travailler leur instrument ou pour aider leurs élèves à le faire également. Lors de chacune de ces présentations, j’ai répondu à des questions, donné des exemples d’application et même défendu ces résultats de recherche contre des objections parfois vives! Cela m’a amené à revoir constamment ma façon de les présenter et à chercher des exemples d’application variés pour des musiciens de tous les niveaux. Ainsi, les suggestions d’application présentées dans l’affiche sont basées sur la littérature scientifique disponible à ce jour et sont le fruit de mes discussions avec les gens qui assistaient à mes présentations et d’expérimentations à la fois personnelles et auprès de mes propres élèves.

 

D’où proviennent les résultats de recherche présentés?

La recherche sur le travail instrumental est un domaine plutôt jeune. Le premier corpus d’articles scientifiques sur le sujet fut publié au tournant des années 1990. C’est ce qui explique, entre autres, que certains résultats de recherche présentés dans l’affiche peuvent différer de ce qui est couramment enseigné. En fait, une suggestion provenant de la recherche peut prendre plusieurs années à passer de l’article publié dans une revue scientifique à l’enseignement traditionnel.

Les premières recherches ont naturellement porté sur la méthode de travail de musiciens experts : on peut logiquement penser que ces grands musiciens ont travaillé efficacement pour atteindre leur niveau d’expertise. En observant leur travail et en les questionnant, les chercheurs sont parvenus à tirer des généralités de leurs stratégies qui peuvent parfois apparaître contradictoires à première vue, mais qui ne sont en fait que des applications différentes de principes généraux d’apprentissage. Par la suite, les chercheurs ont pu comparer les résultats obtenus avec d’autres recherches menées dans des domaines similaires (sports, autres formes d’art, apprentissage en général) afin d’appuyer leur validité. Enfin, la recherche a aussi permis de vérifier l’utilité des stratégies observées chez les experts dans le travail des jeunes musiciens en formation.

La recherche en science humaine ne prouve jamais rien : elle suggère ce qui pourrait s’avérer profitable pour la plupart des gens. De plus, les résultats présentés dans l’affiche sont appelés à être appuyés, modifiés ou même contredits dans les années à venir, ce qui est tout à fait normal. Malgré tout, le mot d’ordre pour profiter de cet outil est de les expérimenter vous-mêmes et de tirer vos propres conclusions.

 

 

Quelques données sur le travail instrumental

Dix mille heures de travail seraient nécessaires pour atteindre un niveau instrumental professionnel15 en musique.
Les différences entre les niveaux d’excellence atteints par les musiciens proviendraient entre autres de la qualité du travail effectué32.
Des lacunes dans la démarche de travail de musiciens ont été observées tant chez de jeunes apprenants24 que chez les étudiants avancés19.
Le travail instrumental (traduction libre du terme deliberate practice) « est une activité très structurée ayant pour objectif d’améliorer un aspect précis d’une exécution. Dans ce contexte, l’exécution est autosupervisée attentivement pour y déceler des lacunes, puis des actions précises sont mises en œuvre pour les corriger. » (Ericsson et Krampe, 1995, p. 86).
Chaffin et Lemieux5 proposent cinq composantes d’un travail instrumental efficace soit : (a) maximiser la concentration, (b) se former une représentation globale de la pièce à jouer, (c) se donner des buts spécifiques, (d) développer un usage flexible de plusieurs stratégies ainsi que (e) s’autoévaluer constamment.
 

Comment utiliser l’affiche?

Les suggestions de stratégies de travail présentées dans l’affiche sont basées sur des recherches scientifiques existantes. Les recherches qui ont été consultées ou citées dans l’ouvrage sont présentées à la fin de ce document. Les chiffres en exposant qui terminent certaines phrases de l’affiche sont associés à liste des références citées. De cette façon, les personnes intéressées à connaître l’origine scientifique des suggestions d’application formulées pourront consulter les mêmes sources que moi.

Cette affiche se veut un aide-mémoire et un outil de référence vers qui, je l’espère, les musiciens pourront se tourner régulièrement pour réfléchir à propos des différentes facettes de leur pratique instrumentale. Le travail instrumental comprend justement plusieurs aspects, et il est fort à parier que le fait de se préoccuper d’un seul de ces aspects aura des répercussions positives sur les autres.

La plainte très fréquente des professeurs d’instrument à propos du manque de pratique de leurs élèves peut être causée en fait par une méthode de travail défaillante qui n’a rien à voir avec la motivation à apprendre. Je souhaite que cette affiche offre des ressources aux professeurs pour aider leurs élèves à comprendre pourquoi une stratégie de travail serait préférable à une autre dans certaines situations. Travailler mieux génère de meilleurs résultats, et avec de bons résultats, la persévérance va soi.

 

Tout doit être facile!

Les stratégies proposées sur cette affiche peuvent toutes être liées à ce principe. On pourrait toutefois le modifier pour devenir « tout doit être rendu facile » ou alors « tout doit être réussi ». Plutôt que d’associer facilité et paresse, on devrait associer facilité et réussite : il est plus motivant de progresser de réussites en réussites plutôt que de progresser d’une tâche laborieuse à une autre.

J’espère que les informations contenues dans cette affiche vous permettront de donner un nouveau souffle à votre pratique instrumentale ou à votre enseignement.

Bon travail!

Mathieu Boucher, chargé de cours à la Faculté de musique de l’Université Laval et membre étudiant-chercheur du Laboratoire de recherche en formation auditive et didactique instrumentale (Larfadi).

Le musicien stratégique est aussi sur Facebook!

 

Liste des références citées

1 : Altenmuller, E., et Gruhn, W. (2002). Brain mechanisms. Dans R. Parncutt, et G. McPherson (dir.), The science and psychology of music performance: Creative strategies for teaching and learning (pp. 63-81). New York: Oxford University Press.

2 : Barry, N. (1992). The effects of practice strategies, individual differences in cognitive style, and gender upon technical accuracy and musicality of student instrumental performance. Psychology of Music, 20(2), 112-123.

3 : Chaffin, R., et Imreh, G. (1997). " Pulling teeth and torture": Musical memory and problem solving. Thinking and Reasoning, 3(4), 315-334.

4 : Chaffin, R., et Imreh, G. (2002). Practicing perfection: Piano performance as expert memory. Psychological Science, 13(4), 342-349.

5 : Chaffin, R., et Lemieux, A. (2004). General perspectives on achieving musical excellence. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 19-39). New York: Oxford University Press.

6 : Chaffin, R., Imreh, G., et Crawford, M. (2002). Practicing perfection: Memory and piano performance. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.

7 : Daniel, R. (2001). Self-assessment in performance. British Journal of Music Education, 18(3), 215-226.

8 : Davidson, J., Moore, D., Sloboda, J., et Howe, M. (1996). The role of practice in the development of performing musicians. British journal of psychology, 87, 287-309.

9 : Donald, L. (1997). The organization of rehearsal tempos and efficiency of motor skill acquisition in piano performance. (Thèse de doctorat). University of Texas, Austin.

10 : Drake, C., et Palmer, C. (2000). Skill acquisition in music performance: Relations between planning and temporal control. Cognition, 74(1), 1-32.

11 : Driskell, J., Copper, C., et Moran, A. (1994). Does mental practice enhance performance? Journal of Applied Psychology, 79(4), 481-491.

12 : Dubé, F. (2006). Les repères microstructuraux dans l'apprentissage mnémonique de partitions de piano. (Thèse de doctorat). Université Laval, Québec.

13 : Duke, R., Simmons, A., et Cash, C. (2009). It's not how much; It's how: Characteristics of practice behavior and retention of performance skills. Journal of Research in Music Education, 56(4), 310-321.

14 : Ericsson, K. A., et Krampe, R. (1995). Deliberate practice and elite musical performance. Dans J. Rink (dir.), The practice of performance (pp. 84-102). Cambridge: Cambridge University Press.

15 : Ericsson, K. A., Krampe, R. T., et Tesch-Römer, C. (1993). The role of deliberate practice in the acquisition of expert performance. Psychological Review, 100(3), 363-406.

16 : Ginsborg, J. (2004). Strategies for memorizing music. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 123-142). New York: Oxford University Press.

17 : Hallam, S. (1995). Professional musicians' approaches to the learning and interpretation of music. Psychology of Music, 23(2), 111-128.

18 : Hallam, S. (1997). Approaches to instrumental music practice of experts and novices: Implications for education. Dans H. Jørgensen, et A. Lehmann (dir.), Does practice make perfect? Current theory and research on instrumental music practice (pp. 89-108). Oslo: Norges Musikkhøgskole.

19 : Jørgensen, H. (2000). Student learning in higher instrumental education: who is responsible? British Journal of Music Education, 17(1), 67-77.

20 : Jørgensen, H. (2004). Strategies for individual practice. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 85-103). New York: Oxford University Press.

21 : Lehmann, A., Sloboda, J., et Woody, R. (2007). Psychology for musicians: Understanding and acquiring the skills. New York: Oxford University Press.

22 : Magill, R. (2001). Augmented feedback in motor skill acquisition. Dans R. N. Singer, H. A. Hausenblas, et C. Janelle (dir.), Handbook of sport psychology (pp. 86-114). New Work: Wiley.

23 : Masaki, M., Hechler, P., Gadbois, S., et Waddell, G. (2011). Piano performance assessment: Video feedback and the Quality Assessment in Music Performance Inventory (QAMPI). Proceedings of the International Symposium on Performance Science 2011 (pp. 503-508). Utrecht, Pays-Bas: European Association of Conservatoires (AEC).

24 : McPherson, G., et Renwick, J. (2001). A longitudinal study of self-regulation in children's musical practice. Music Education Research, 3(2), 169-186.

25 : Miklaszewski, K. (1989). A case study of a pianist preparing a musical performance. Psychology of Music, 17(2), 95-109.

26 : Mishra, J. (2004). A model of musical memory. 8th International Conference on Music Perception and Cognition. Evanston, IL.

27 : Nielsen, S. (1999). Learning strategies in instrumental music practice. British Journal of Music Education, 16(3), 275-291.

28 : Rubin-Rabson, G. (1940). Studies in the psychology of memorising piano music: II. A comparison of massed and distributed practice. Journal of Educational Psychology, 31(4), 270-284.

29 : Rubin-Rabson, G. (1941). Studies in the psychology of memorizing piano music: V. A comparison of pre-study periods of varied length. Journal of Educational Psychology, 32(2), 101-112.

30 : Shea, J., et Morgan, R. (1979). Contextual interference effects on the acquisition, retention, and transfer of a motor skill. Journal of Experimental Psychology: Human Learning and Memory, 5(2), 179-187.

31 : Simon, D., et Bjork, R. (2001). Metacognition in motor learning. Journal of Experimental Psychology: Learning, Memory, and Cognition, 27(4), 907-912.

32 : Williamon, A., et Valentine, E. (2000). Quantity and quality of musical practice as predictors of performance quality. British Journal of Psychology, 91(3), 353-376.

33 : Williamon, A., et Valentine, E. (2002). The role of retrieval structures in memorizing music. Cognitive Psychology, 44(1), 1-32.

34 : Williamon, A., Valentine, E., et Valentine, J. (2002). Shifting the focus of attention between levels of musical structure. European Journal of Cognitive Psychology, 14(4), 493-520.

35 : Winold, H., et Thelen, E. (1994). Coordination and control in the bow arm movements of highly skilled cellists. Ecological Psychology, 6(1), 1-31.

36 : Zimmerman, B. (1998). Developing self-fulfilling cycles of academic regulation: An analysis of exemplary instructional models. Dans D. Schunk, et B. Zimmerman (dir.), Self-regulated learning: From teaching to self-reflective practice (pp. 1-19). New York: Guilford Press.

 

 

 

 

 

Bibliographie

Altenmuller, E. et Gruhn, W. (2002). Brain mechanisms. Dans R. Parncutt et G. E. McPherson (dir.), The science and psychology of music performance: Creative strategies for teaching and learning (pp. 63-81). New York: Oxford University Press.

Barry, N. H. (1990). The effects of different practice techniques upon technical accuracy and musicality in student instrumental music performance. Research Perspectives in Music Education, 44(1), 4-8

Barry, N. H. (1992). The effects of practice strategies, individual differences in cognitive style, and gender upon technical accuracy and musicality of student instrumental performance. Psychology of Music, 20(2), 112-123. doi: 10.1177/0305735692202002

Barry, N. H. et Hallam, S. (2002). Practice. Dans R. Parncutt et G. E. McPherson (dir.), The science and psychology of music performance: Creative strategies for teaching and learning (pp. 151-165). New York: Oxford University Press.

Barry, N. H. et Mcarthur, V. (1994). Teaching practice strategies in the music studio: A survey of applied music teachers. Psychology of Music, 22(1), 44-55. doi:DOI: 10.1177/0305735694221004

Butler, D. L. et Winne, P. H. (1995). Feedback and self-regulated learning: A theoretical synthesis. Review of educational research, 65(3), 245.

Chaffin, R. et Imreh, G. (1997). " Pulling teeth and torture": Musical memory and problem solving. Thinking and Reasoning 3(4), 315-334. doi: 10.1080/135467897394310

Chaffin, R. et Imreh, G. (2002). Practicing perfection: Piano performance as expert memory. Psychological Science, 13(4), 342-349

Chaffin, R., Imreh, G. et Crawford, M. (2002). Practicing perfection: Memory and piano performance. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.

Chaffin, R. et Lemieux, A. F. (2004). General perspectives on achieving musical excellence. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 19-39). New York: Oxford University Press.

Connolly, C. et Williamon, A. (2004). Mental skills training. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 221–245). New York: Oxford University Press.

Daniel, R. (2001). Self-assessment in performance. British Journal of Music Education, 18(03), 215-226

Davidson, J. W., Moore, D. G., Sloboda, J. A. et Howe, M. J. A. (1996). The role of practice in the development of performing musicians. British journal of psychology, 87(2), 287-309

Donald, L. S. (1997). The organization of rehearsal tempos and efficiency of motor skill acquisition in piano performance (Thèse de doctorat, University of Texas, Austin).

Drake, C. et Palmer, C. (2000). Skill acquisition in music performance: Relations between planning and temporal control. Cognition, 74(1), 1-32

Driskell, J. E., Copper, C. et Moran, A. (1994). Does mental practice enhance performance? Journal of Applied Psychology, 79(4), 481-491. doi: 10.1037/0021-9010.79.4.481

Dubé, F. (2006). Les repères microstructuraux dans l'apprentissage mnémonique de partitions de piano (Thèse de doctorat, Université Laval, Québec).

Duke, R., Simmons, A., et Cash, C. (2009). It's not how much; It's how: Characteristics of practice behavior and retention of performance skills. Journal of Research in Music Education, 56(4), 310-321.

Ericsson, K. A. et Krampe, R. T. (1995). Deliberate practice and elite musical performance. Dans J. Rink (dir.), The practice of performance (pp. pp. 84-102). Cambridge: Cambridge University Press.

Ericsson, K. A., Krampe, R. T. et Tesch-Römer, C. (1993). The role of deliberate practice in the acquisition of expert performance. Psychological Review 100(3), 363-406. doi: 10.1037/0033-295X.100.3.363

Flavell, J. H. (1976). Metacognitive aspects of problem-solving. Dans L. B. Resnick (dir.), Perspectives on the development of memory and cognition (pp. pp. 231-235). Hillsdale ; N.J.: Lawrence Erlbaum Associates.

Ginsborg, J. (2004). Strategies for memorizing music. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 123-142). New York: Oxford University Press.

Hallam, S. (1995). Professional musicians' approaches to the learning and interpretation of music. Psychology of Music, 23(2), 111-128. doi: 10.1177/0305735695232001

Hallam, S. (1997a). Approaches to instrumental music practice of experts and novices: Implications for education. Dans H. Jørgensen et A. C. Lehmann (dir.), Does practice make perfect? Current theory and research on instrumental music practice (pp. 89-108). Oslo: Norges Musikkhøgskole.

Hallam, S. (1997b). What do we know about practicing? Towards a model synthesising the research literature. Dans H. Jørgensen et A. C. Lehmann (dir.), Does practice make perfect? Current theory and research on instrumental music practice (pp. 179–231). Oslo: Norges Musikkhøgskole.

Hallam, S. (2001). The development of metacognition in musicians: Implications for education. British Journal of Music Education, 18(01), 27-39. doi: 10.1017/S0265051701000122

Hebert, E., Landin, D. et Menickelli, J. (1998). Videotape feedback: What learners see and how they use it. Journal of Sport Pedagogy, 4(2), 12-28

Jørgensen, H. (1998). Planlegges øving? [Is practice planned?]. Oslo: Norwegian Academy of Music.

Jørgensen, H. (2004). Strategies for individual practice. Dans A. Williamon (dir.), Musical excellence: Strategies and techniques to enhance performance (pp. 85-103). New York: Oxford University Press.

Lan, W. Y. et Morgan, J. (2003). Videotaping as a Means of Self-Monitoring to Improve Theater Students' Performance. The Journal of experimental education, 71(4), 371-381

Lehmann, A. C., Sloboda, J. A. et Woody, R. H. (2007). Psychology for musicians: Understanding and acquiring the skills. New York: Oxford University Press.

Leon-Guerrero, A. (2008). Self-regulation strategies used by student musicians during music practice. Music Education Research, 10(1), 91-106

Magill, R. (2001). Augmented feedback in motor skill acquisition. Dans R. N. Singer, H. A. Hausenblas, et C. Janelle (dir.), Handbook of sport psychology (pp. 86-114). New Work: Wiley.

Masaki, M., Hechler, P., Gadbois, S., et Waddell, G. (2011). Piano performance assessment: Video feedback and the Quality Assessment in Music Performance Inventory (QAMPI). Proceedings of the International Symposium on Performance Science 2011 (pp. 503-508). Utrecht, Pays-Bas: European Association of Conservatoires (AEC).

McPherson, G. E., et Renwick, J. (2001). A longitudinal study of self-regulation in children's musical practice. Music Education Research, 3(2), 169-186.

Mcpherson, G. E. et Zimmerman, B. J. (2002). Self-regulation of musical learning: A social cognitive perspective. Dans R. Colwell et C. Richardson (Éds.), The new handbook of research on music teaching and learning : a project of the Music Educators National Conference (pp. 327-347). New York: Oxford University Press.

Miklaszewski, K. (1989). A case study of a pianist preparing a musical performance. Psychology of Music, 17(2), 95-109. doi: 10.1177/0305735689172001

Mishra, J. (2004). A model of musical memory. Communication présentée à la 8th International Conference on Music Perception and Cognition, Evanston, IL.

Neuhaus, H. (1973). The art of piano playing. Londres: Barrie and Jenkins.

Nielsen, S. G. (1999). Regulation of learning strategies during practice: A case study of a single church organ student preparing a particular work for a concert performance. Psychology of Music, 27(2), 218-229. doi: 10.1177/0305735699272015

Nielsen, S. G. (2001). Self-regulating learning strategies in instrumental music practice. Music Education Research, 3(2), 155-167. doi: 10.1080/14613800120089223

Pitts, S., Davidson, J. et Mcpherson, G. (2000). Developing effective practise strategies: case studies of three young instrumentalists. Music Education Research, 2(1), 45-56

Rubin-Rabson, G. (1940). Studies in the psychology of memorising piano music: II. A comparison of massed and distributed practice. Journal of Educational Psychology, 31(4), 270-284. doi: 10.1037/h0061174

Rubin-Rabson, G. (1941). Studies in the psychology of memorizing piano music: V. A comparison of pre-study periods of varied length. Journal of Educational Psychology, 32(2), 101-112. doi: 10.1037/h0054496

Shea, J., et Morgan, R. (1979). Contextual interference effects on the acquisition, retention, and transfer of a motor skill. Journal of Experimental Psychology: Human Learning and Memory, 5(2), 179-187.

Simon, D., et Bjork, R. (2001). Metacognition in motor learning. Journal of Experimental Psychology: Learning, Memory, and Cognition, 27(4), 907-912.

Sousa, D. A. (2002). Un cerveau pour apprendre. Montréal: Chenelière Éducation.

Williamon, A. et Valentine, E. (2000). Quantity and quality of musical practice as predictors of performance quality. British Journal of Psychology, 91(3), 353-376

Williamon, A. et Valentine, E. (2002). The role of retrieval structures in memorizing music. Cognitive Psychology, 44(1), 1-32. doi: 10.1006/cogp.2001.0759

Williamon, A., Valentine, E. et Valentine, J. (2002). Shifting the focus of attention between levels of musical structure. European Journal of Cognitive Psychology, 14(4), 493-520. doi: 10.1080/09541440143000221

Winold, H. et Thelen, E. (1994). Coordination and control in the bow arm movements of highly skilled cellists. Ecological Psychology, 6(1), 1-31. doi: 10.1207/s15326969eco0601_1

 Zimmerman, B. J. (1995). Self-regulation involves more than metacognition: A social cognitive perspective. Educational psychologist, 30(4), 217-221.

Zimmerman, B. J. (1998a). Academic studying and the development of personal skill: A self-regulatory perspective. Educational psychologist, 33, 73-86

Zimmerman, B. J. (1998b). Developing self-fulfilling cycles of academic regulation: An analysis of exemplary instructional models. Dans D. H. Schunk et B. J. Zimmerman (Éds.), Self-regulated learning: From teaching to self-reflective practice (pp. 1-19). New York: Guilford Press.

Zimmerman, B. J. (2000). Attaining self-regulation: A social cognitive perspective. Dans M. Boekaerts, P. R. Pintrich et M. Zeidner (Éds.), Handbook of self-regulation (pp. 13-39). San Diego, CA: Academic Press.

 

 

 

 

 

Autres suggestions