Nous livrons du Canada, des États-Unis et de l'Europe pour mieux vour servir!

Retour

ProduitsPartitions pour guitare2 guitaresWaltz for Bill

Waltz for Bill

Waltz for Bill

Compositeur: PIRIS Bernard

DZ 202

Intermédiaire

ISBN: 2-89500-087-5

2 guitares

8 p. + parties séparées

  • Trois formats s’offrent à vous pour vos achats.

    Livre : La version papier de nos éditions, qui vous sera expédiée par la poste à partir du point de distribution le plus près de chez-vous.

    PDF : La version électronique et téléchargeable sous forme de fichier PDF. Ces fichiers sont encodés avec une entête à votre nom et leur ouverture requiert un mot de passe.

    PDF Extra : Cette version vous permet d’imprimer autant de copies que vous en avez besoin pour vos ensembles musicaux. Requiert aussi un mot de passe lors de l’ouverture.

Description

This duet is a really enjoyable play. The dedicatee being the influential jazz pianist Bill Evans, the piece is full of energy and life. The parts are roughly equal in terms of their level of difficulty and there is plenty of dialogue and interaction, good material for any aspiring duo. It is a brisk waltz, with a lovely fluid sense of motion that gives the impression of a whirling carousel. The sound world that Waltz for Bill occupies reminds me of Takemitsu's 'Bad Boy' which has a similar harmonic feel to it and whose second half has a similarly carousel-like motion. There the comparison ends though, for the Waltz for Bill is different in character and in the main idea that drives it. The music is lyrical with a sense of momentum that presses it towards a more boisterous conclusion.

It is simply music to enjoy, unpretentious, fun and well written.
(Abigail James, Classical Guitar, 11/2000)

Une courte introduction ample sert d'élan à cette valse au tempo enlevé où l'harmonie jazzy, recherchée, est sans cesse en mouvement. Une partie centrale plus lente, plus automnale, articule la pièce avant un Da Capo et une Coda où Pizz... Golpe... Tambora... Glissando et même mécanique tournée rapidement, viennent ponctuer un discours déjà plein des couleurs «impressionnisme jazz» que l'auteur affectionne.

(Dominique Marie, Les Cahiers de la Guitare, 2e trimestre 2001)

Autres suggestions